Vous êtes ici

HISTOIRE DU MUSEE

DU MUSÉE DU SPORT FRANÇAIS, AU MUSÉE NATIONAL DU SPORT

En 1963, Maurice Herzog, secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports, nomme Georges Henri Rivière, directeur du musée national des Arts et Traditions Populaires et Jean Durry, ancien coureur cycliste et passionné de sport, à la tête d'un projet de création du musée du sport. L’institution se fixe pour but de collecter et d’acquérir objets et oeuvres d’art retraçant l’histoire du sport. Dès l’origine, la collection est dévolue à l’évolution des diverses disciplines sportives au travers d’objets, d’archives et de souvenirs émanant de grands champions – majoritairement français –, mais aussi des fédérations et des entreprises liées au sport. 

En 1979 le Musée est installé au Parc des Princes. Ses espaces de 1 650 m2 occupent différents niveaux qui accueillent les expositions permanentes et temporaires, les services administratifs et scientifiques et les réserves. Les galeries du Musée du Sport Français sont finalement inaugurées en 1988 et permettront de recevoir le public jusqu'en 1998, date à laquelle ces espaces seront fermés au public en raison de la Coupe du monde de football. Cette fermeture n’empeche pas la professionnalisation du musée devenu « Musée de France » en 2004 et qui accède au statut d’établissement public administratif (EPA) en mars 2006.

En juin 2008, le Musée ouvre un nouvel espace d’exposition de plus de 700 m2 d’exposition au 93 avenue de France (Paris 13ème). Trois salles s’ouvrent pour raconter successivement ce qu’est le sport, son histoire et les enjeux de société dont il est le centre. Au milieu de ces présentations, des pièces rarissimes et des chefs d’oeuvres comme le premier trophée olympique, la Coupe Gravelotte, les gants de Marcel Cerdan ou les Joueuses de Tennis de Maurice Denis peuvent enfin être accessibles au public. 

Pourtant le projet d'implantation du Musée National du Sport en plein coeur du nouveau stade de la ville de Nice apparait et un protocole d’accord est signé entre le ministère chargé des sports, la Ville de Nice et le Musée National du Sport le 27 mai 2010. 

La vitrine d'exposition du XIIIème arrondissement ferme finalement ses portes en 2013 afin de préparer le déménagement du musée : trente semi-remorques seront nécessaires au transfert des 45 000 objets et 400 000 documents qui composent les collections. Le second semestre sera lui consacré à la mise en place du projet niçois (aménagement des réserves et des surfaces d'exposition).

Ce projet aboutira finalement le 27 juin 2014 lors de l'ouverture au public du Musée National du Sport permettant ainsi à l'établissement de continuer à écrire son histoire...