Vous êtes ici

Un objet, une histoire !

Un objet, une histoire !

Le short de Marcel Cerdan

Chaque mois, nous vous proposons de découvrir l'histoire d'un objet choisi parmi les immenses collections du Musée National du Sport. Ce mois-ci nous vous proposons de revenir sur le short de Marcel Cerdan lors de sa victoire contre Tony Zale en 1948.

Short de Marcel Cerdan (1948)
Polyester, coton, caoutchouc
Benlee
Coll. MNS, inv. 2002.106.2
 

Le natif de Sidi-Bel-Abbès qui passa son enfance à Casablanca entre dans le cœur des Français le 21 septembre 1948.  Dans l’impressionnant Roosevelt Stadium de Jersey City, près de New York, Marcel Cerdan devient champion du monde des poids moyens contre le redoutable Américain Tony Zale.

Anthony Florian Zaleski dit Zale est un dur que la vie n’a pas épargné. A 13 ans, il perd son père et doit se reconstruire auprès de ses huit frères et sœurs. Son premier travail dans une aciérie en dit long sur le personnage. Dans le milieu de la boxe, il est surnommé the steel man, l’homme d’acier. Face à lui, Cerdan ou plutôt le « bombardier marocain », assez timide en dehors du ring mais terrible combattant dès qu’il enfile ses gants et pénètre dans l’arène. La rencontre constitue un événement populaire. Les postes de radio s’arrachent dans plusieurs points de vente. La France est impatiente de trouver un nouveau héros, un symbole de courage dans ses années d’austérité. Au 11ème round, Zale montre des signes de faiblesse. Un round plus tard, Cerdan est déclaré vainqueur par KO. Le retour à Paris est un triomphe. A bord d’une voiture décapotable, escorté de motards, il reçoit l’hommage de tout un peuple avant d’être reçu à l’Elysée par le président de la République Vincent Auriol. Une année plus tard, une tragique nouvelle bouleverse toute la France, Marcel Cerdan meurt dans un accident d’avion dans la nuit du 27 au 28 octobre 1949, aux Açores, dans l’île Sao Miguel. Il voulait reconquérir son titre de champion du monde face à Jake La Motta au Madison Square Garden de New York. Edith Piaf chante, pleure « son Marcel »; toute la France pleure son héros.

Texte rédigé par Claude Boli 

La victoire de Marcel Cerdan relatée dans le catalogue de l'exposition permanente du Musée National du Sport